Rémy NICOLAS

Noël 1953, dans mon sabot des crayons de couleur ! À 6 ans je vis mon propre conte breton.

Je vis dans la belle campagne du Finistère, en France, ici nous savons résister à toutes les sortes de tempêtes.

La maladie perturbe ma scolarité, le pinceau, devient mon compagnon dans le lit. Puis la perspective m’apparaît évidente en croquant le clocher de Ploudiry. Je rêvais des beaux arts ! Pourtant je me retrouve une lime à la main, des coups de pieds au derrière. Il a fallu travailler pour vivre. Apprenti photographe, ou dessinateur ? Je choisis la sécurité des ponts et chaussées ou au bureau la minutie topographique nous amuse, record 13 traits 1 mm !

Autodidacte, je dessine ou peins tout le temps, je calligraphie des menus la nuit ça arrondit la fin du mois. Le dessin bâtiment me semble plus créatif, après quelques cours du soir je rejoins cette famille. Me formant sans cesse sur le tas, je poursuis jusqu’à ma retraite. 35 ans de bâtiment, les 28 à mon compte en tant que concepteur ne me permettent pas le délire. L’efficacité devient vitale, je compose ma pub, adorant la perspective je l’utilise pour la recherche avec le client, l’aquarellant souvent. A midi je me défoule sur les serviettes, nappe, des restaurants, des milliers de portraits se promènent… J’ai adoré ce métier, je l’ai quitté désabusé et soulagé.

Retraite, du temps pour la peinture. Je participe à un concours «couleurs de Bretagne» c’est si convivial que je persiste, gagne des prix locaux, et des finales régionales bretonne.

Je trouve mon dessin trop technique, je suis prisonnier du trait. La perfection à déraison est triste, Je m’inscris aux beaux arts de Quimper, puis de Brest. En 4ème année me voici entouré d’amis sur motivés et attachants. Encadré par des profs géniaux, je découvre une autre façon d’approcher l’art. Très éclectique, la brume se lève. Les sites, associations d’artistes, amis, expositions contribuent à des échanges constructifs. De cet élan, mon épouse, conseillère du début se met à peindre avec réussite, elle m'a rejoint aux beaux arts…

Peindre, dessiner, restent des moments merveilleusement jouissifs, passionnant. Ainsi tournons les pages du conte et le rêve des amis rejoindront encore le mien ? C’est en tout cas des moments merveilleusement jubilatoires et passionnants… Ma porte est toujours ouverte ; venez il y a du soleil en couleur à l'intérieur.

tel : 09 50 80 54 60
06 77 87 34 91

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Rémy NICOLAS