Marie Laure LECARRIE

            «MARIELOR»

«Depuis toujours je crois bien et dès que j'ai su écrire, j'ai su aussi créer et à fortiori, j'ai toujours eu un pinceau à la main.

Mon truc, c'est l'assemblage des couleurs. Tous mes sujets sont imaginaires, je les rêve parfois, je les détecte dans les méandres colorés: il n'y a rien de concret, je ne les dessine pas, je ne construis pas, je rêve et c'est tout.

Chaque trait est pour moi une recherche interminable et le résultat est une source de joie.

Je ne peins pas pour vendre. Je peins pour me faire plaisir, pour retrouver mes sensations, mes émotions, mes ressentis et c'est là que je trouve mon plaisir.

Je suis une "barbouilleuse", pas peintre même si j'ai toujours suivi des cours. J’ai été initiée par une prof de dessin de la 6ème à la terminale qui acceptait de faire des heures supplémentaires puis j'ai participé à des cours de peinture au centre culturel de Plouzané et de Plabennec.

 Même lorsque je travaillais, peindre à toujours été pour moi un moment de détente: là devant la toile, j'étais bien, j'étais ce que je suis sans complexe et sans détour.

J'ai hérité d'un passé et aussi d'une culture: je suis bretonne et je suis sensible à tout ce qui touche à l'art celtique: la musique, la chanson, les bateaux.

Je ne suis pas fan des aquarelles mais j'admire le travail de dessinateur des aquarellistes.

Je suis plus attirée par la peinture qui apporte une nouveauté ou témoigne d'un idéal même si parfois elle peut être choquante.

J'aime aussi l'art de la rue, sur les façades d'immeubles ou sur les bâtiments comme les graffs du port de commerce.

Quand on demande à un peintre ce qu'il pense de sa peinture, c'est comme si on demandait à une fleur ce qu'elle pense de l'horticulture, et bien, je vais vous dire: j'ai le plaisir d'être une fleur.»

Contact : tel. 02 98 20 25 13

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Marie Laure LECARRIE